Collège Guy Moquet : non à la fermeture proposée par la droite havraise

L’avis du Conseil municipal de la ville du Havre sur la fermeture du Collège Guy Moquet à Caucriauville a été demandé lors de la séance du lundi 17 octobre. Pour la gauche, les socialistes au département de Seine-Maritime et au Havre, c’est non. Retrouvez ci-dessous mon intervention à ce sujet et les raisons de notre refus.

//platform.twitter.com/widgets.js

« Vous avez été informé le 4 juillet 2016 de la volonté du Président du département de procéder à la fermeture du collège Guy Moquet. Je tiens à faire noter que deux Conseils municipaux ont eu lieu depuis cette date. Une discussion et une réflexion aurait donc dû avoir lieu avant le Conseil de ce jour et avant le vote par votre majorité amie, et par certain d’entres vous également Conseillers départementaux lors de la séance plénière du Département réunie le 3 d’octobre 2016.
Puisque l’avis du Conseil municipal est demandé après que la décision ai été validée, alors je vous demande, Mme Louisa Coupey, M Sébastien Tassery, l’ensemble des Conseillers départementaux de Seine-Maritime siégeant à ce Conseil municipal, Monsieur le maire, de raisonner comme le Conseil municipal doit le faire.

La majorité de droite au Département a fait le choix de fermer le collège Guy Moquet pour des raisons d’effectifs et de taux d’occupation. Les raisons invoquées sont uniquement comptables et provoquent un sentiment d’abandon par les collectivités chez les habitants de Caucriauville.
Il revient à la ville du Havre, propriétaire des locaux, à son Conseil municipal, d’amener son raisonnement sur d’autres bases. Dans le cas contraire qu’en serait-il des collèges Jacques Monod, Jules Valles, Léo Lagrange… et des 9 collèges du Havre qui ont également des effectifs en dessous du seuil de 300 élèves ?

Le Conseil municipal doit se prononcer sur l’avenir de Caucriauville, sur le désenclavement de ce quartier, sur l’importance du service public de proximité dans notre ville et particulièrement dans nos quartiers ou le taux de chômage avoisine les 35 %, ou les 10 % les plus riches touchent à peine plus que le SMIC, ou plus d’1/3 des familles sont monoparentales, et où les parents misent pour beaucoup sur la réussite scolaire de leurs enfants. La fermeture du collège Guy Moquet, si elle devait avoir lieu, doit se faire dans la concertation avec les parents d’élèves, les habitants, la communauté éducative, le monde associatif, l’ensemble des élus du territoire pour prendre le temps de mettre en place des projets contribuant à renforcer le lien social, à conserver l’animation du quartier, à rendre un service public à la population. En aucun cas, Caucriauville ne mérite que l’un de ses collèges ne soit rasé d’un trait de crayon pour y planter une pelouse supplémentaire.
Je ne vous citerai pas le proverbe trop connu de Victor Hugo sur la prison et l’école. Mais, vous avez su concerter un quartier, Danton, lorsqu’il a fallu fermer la prison du Havre ; il est incompréhensible aujourd’hui, ou trop compréhensible que vous ne sachiez pas le faire lorsque vous fermez un collège à Caucriauville.

Le Conseil municipal réunit ce jour, doit donc rendre un avis défavorable à la fermeture du collège Guy Moquet et engager dès maintenant un travail de concertation pour l’attractivité de Caucriauville : ses logements, ses commerces, ses transports, ses écoles, ses collèges.
Je vous remercie. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s